À l'aube de tes 100 ans, tout comme ta mère 20 ans auparavant,

tu nous quittes légère comme le vent...

Telle une jolie feuille qui s'envole en cette triste journée d'automne...

Toi que l'on imaginait presque "immortelle" tant tu nous as insufflé comme force

et comme courage depuis notre plus tendre enfance...

 

Ma Bonne-Maman, ma chère et bien-aimée Bonne-Maman...

Ma dernière grand-mère...

Tu me manques déjà tant...

 

Toi qui était mon pilier, mon repère et mon modèle féminin...

Toi dont les frêles bras savaient nous entourer d'amour à chaque visite bordelaise...

Toi qui était la seule de la famille à vraiment me comprendre

quand je te parlais des difficultés à élever un enfant différent,

car toi qui comme moi t'était enrichie de ce grand tourment...

 

Lorsque je t'ai donnée ta dernière étreinte cet été,

je me souviens avoir voulu que cela dure et ne s'arrête jamais...

Et tu m'avais lancé un pudique "assez, assez, ma chérie..."

Tu avais une telle classe et une telle dignité!

car toi aussi semblait sentir ce dont je me doutais...

nous nous serrions dans les bras pour la dernière fois...

 

Ces derniers mois ont vu la grande dame que tu étais signer ses derniers élans de vie...

Alors même si nous aurions tant aimé t'aider à souffler tes 100 bougies

et te présenter d'ici peu ton 17ème arrière-petit...

la vie pour toi avait assez durée et ce long repos tu l'attendais autant qu'il était mérité...

 

Alors aujourd'hui, une fois nos larmes séchées,

il nous reste à nous souvenir de la merveilleuse femme, mère, grand-mère

et arrière grand-mère que tu as été ...

Et à garder au fond de nous l'image de notre Bonne-Maman adorée,

qui à elle-seule incarnait la grâce et la bonté...

 

Je suis tellement fière et heureuse de t'avoir eu pour grand-mère,

et ce soir, si j'ai le cœur lourd, et si mes larmes ne cessent de couler...

j'aime à me souvenir avec le sourire de la magnifique personne que tu étais!

100 ans, c'est beau mais lorsque l'on aime c'est toujours trop tôt...

Je t'aime Bonne-Maman, et je te porterais dans mon cœur à tout jamais...