De cet affreux mois de janvier qui s'est écoulé, et de ce mois de février qui démarre dans la difficulté,

je ne veux retenir ici que les beaux moments capturés...

La fête pour Zéphir entouré de ses cousins et cousines, les moments de complicités entre mes enfants,

pas si fréquents et toujours aussi enivrants pour moi...

Les moments en famille à jouer et à cuisiner à la maison les we où la pluie ne s'est pas arrêtée...

La visite de nos amis qui rendent la vie plus jolie!

Zéphir est depuis trois semaines dans une situation compliquée et se retrouve sans accompagnement au quotidien,

ce qui nous pèse beaucoup et nous amène à nous poser beaucoup de questions sur sa prise en charge,

qui est un droit trop souvent bafoué pour des mauvaises raisons...

Ainsi va la vie de nos enfants atteints d'autisme en France...

Des prises en charge tellement aléatoires en fonction du lieu de résidence

et de tout un tas de paramètres qui rendent les situations très inégalitaires...

Du jour au lendemain tout peu basculer...

C'est tellement fragile, nous sommes tellement fragilisés...

Bref... Beaucoup de fatigue, de tristesse, mĂŞme si l'espoir ne tarit pas,

il faut traverser l'hiver avec ces difficultés sur nos épaules...

J'aurais pu vous réécrire ici ces mots prononcés il y a quelques années

("je ne vous parlerai pas..."), puisqu'ils sont toujours d'actualité...

Notre vie est un combat et ce combat nous ne le lâcherons pas!

Merci mes enfants et ma famille chérie d'être là💚